Le chanvre

S’il existe une plante qui a accompagné l’Homme depuis des milliers d’années, c’est bien le chanvre. Mais çà c’était avant la politique de diabolisation à l’échelle mondiale initié par le lobby des fibres synthétiques et du coton. On ne peut pas dire qu’aujourd’hui, elle est bonne presse. Au mieux, elle est associée à une drogue récréative, au pire à un trafic de stupéfiant pouvant t’envoyer en cabane pour quelques années. Cette vision du chanvre, est-on ne peux plus réductrice, car cette plante pourrait être l’une des meilleures solutions face aux changements climatiques. 

Le chanvre est indéniablement la plante emblématique d’une agriculture écologique, la plus adaptée aux enjeux climatiques qui nous attendent. Très résistance aux maladies et aux nuisibles, elle consomme très peu d’eau contrairement au coton qui est le troisième consommateur d’eau de la planète. En d’autres termes, sans utiliser de produits phytosanitaires, ni insecticides ou fongicides elle arrive à son plein potentiel en 3 ou 4 mois. Et ce n’est pas fini, en plus d’être saine, elle absorbe une quantité énorme de CO2, dépollue, nettoie et oxygène les sols. Son potentiel est immense. 

Elle est capable de couvrir nos besoins vitaux, se loger, se nourrir, s’habiller, se soigner. Alimentation, textile, bâtiment, car oui le chanvre peut remplacer le ciment et même le plastique, santé, biocarburant et bien entendu le papier, car autrefois le chanvre assuré, 70% de la production de papier. En résumé, le chanvre peut faire descendre de leur piédestal, ces entreprises qui polluent le plus la planète et réparer nos écosystèmes. Imaginez son impact sur l’industrie du textile, sur l’industrie du bâtiment, du plastique, sur l’eau, les pesticides. Dans ce dossier, je vous propose de vous présenter cette plante hors du commun.

SUGGESTIONS